Archives Mensuelles: septembre 2015

Zonebbu et les ruines du fantasme

Zonebbu vient me chercher sur les quais, il trouve ça pittoresque, ça le fait rêver un peu, je le voit du bout du quai qui erre la mine réjouie, il observe les arbres et les passants avec amour, qu’il est beau mon Zonebbu, sa démarche féline et l’Ipad air en évidence sous le bras. Un […]

Le Bokné

Son bleu électrique à l’oreille, 9h, Marcadet Poissonniers. Je visse et emmêle consciencieusement mon casque dans mes cheveux, branchée sur Die Antwoord, gueule de bois mortelle. La soirée de la veille avec Zonebbu d’errance… Les ondes vertes et jaunâtres du métro. Au dessus de ma tête, un matin moite, j’ai dormi (vaguement), je sautille, je […]

Chez moi

Il faut que je retrouve cette maison qui est à moi, qu’on ne peut pas voir ni toucher, elle est juste imprimée quelque part, elle est partout. Il y a une clef pour y entrer. J’ai mis du temps à la chercher sans le savoir parce que j’étais trop petite pour comprendre, mais une fois […]

Michou saint d’esprit

Aujourd’hui, pour la troisième fois, j’ouvre les boites de Jasna dans l’ombre moite de l’arbre à pollen, mes doigts trébuchent entre les barres métalliques et le poids des couvercles, on m’a dit que j’allais m’habituer mais tous les matins c’est une tannée à soulever. J’ai disposé tables et chaises, puis les livres sur le devant […]

Saint-Nicolas sa race!

Un samedi, Le samedi du début du mois de juin, je parcourais, mon petit bout de papier serré dans la main, les quais de Seine, les caisses vertes pleines de livres juchées au dessus de la rivière. Quelque part des cousins s’y cachaient, rendez vous compte ! Des cousins ! Je marchais, un peu écrabouillée […]

Paris est une méchante ville, mais le maïs grillé sur les caddies c’est très bon!

Je suis arrivée à Paris y a pas très longtemps, deux mois environ, mais faut que je revienne au début, à la première semaine, l’atterrissage. La seule chose que j’avais c’était une valise de vêtements, la cafetière, l’ordi et puis c’est tout. Mon appartement, ma cage à oiseaux, était perché au quatrième étage d’un immeuble […]

Le départ

Quand papy Jean-Claude m’a mise dans le train pour la très très grande ville, je me disais que j’allais galérer à mort. On me racontait partout que Paris c’est cher et les parisiens sont méchants. La rumeur galope toujours à ce sujet aux quatre coins de la France. Sur le trajet du départ, dans la […]