Ou l’histoire de la prolo inculte et du riche méprisant (parfois aussi bête que la prolo qui elle même méprise les riches)

Discussion Facebook avec Coco.
Coco : Johnny est mort ! Ça va remplacer la musique des haut-parleurs du centre ville de Bourgueil !
Soizic : Oh merde le réchauffement climatique va encore passer à la trappe pendant trois semaines !
Coco : Pile au moment où j’y vais !
Soizic :

– Bonjour je cherche un Soljenitsyne.
– Quoi ? Je lève le nez de mon téléphone, je suis sur les quais, un monsieur m’observe avec insistance.
– Soljenitsyne !
– Je sais même pas si j’en ai. Je dis en décollant de mon muret pour aller regarder dans les boîtes. Comment vous avez dit qu’il s’appelle ?
– SOL-JE-NI-TSYNE ! Mais enfin mademoiselle ! vous êtes bouquiniste !
– Ouais et alors ? Je m’agace en me rapprochant des S. Je suis à Sepùlveda. Je remonte la colonne des livres doucement parce que je vois pas clair.
Le type porte un manteau long en laine, des chaussures vernies, un costume bien coupé, il a sa face lunaire et plate dilatée par mon inculture. Chuchote à sa femme « c’est incroyable quand même… ». Elle fait « mmh… » et opine, le nez sur son téléphone, instagramant Notre-Dame et les feuilles mortes.
– Et vous cherchez quel titre ? Je dis le dos tourné, penchée dans les boîtes.
– Le Pavillon des cancéreux.
– J’ai !
Je lui tends une édition poche, sinistre et belle, tout en noir et gris.
– Vous ne l’auriez pas en grand format ?
– Nan.
– Bon, mais 3,50 euros, il est un peu abîmé hein…
Je le prends et l’ausculte :
– Il est pas abîmé, il est juste vieux, et à mon avis il est tellement à point qu’il sent bien bon comme on les aime en travers des pages. On fait que de l’occaz’ ici monsieur, vous êtes pas en librairie, puis 3,50, c’est pas cher, c’est le prix des quais de Seine.
Il grommelle et me tend un billet de dix euros, la sonnerie de Facebook retentit dans ma poche.
– Laissez moi vous dire qu’une bouquiniste qui n’a pas lu Soljenitsyne c’est quand même pas du meilleur effet !
– Merde alors ! je râle, le type sursaute. Vous avez quel âge ? Soixante ans ? Moi vingt-quatre, ça vous fait un paquet d’années de plus que moi et la lecture ça prend du temps, je peux pas tout lire d’un coup hein ! et puis le mépris c’est moche, ça ne va à personne !
– Vous êtes très désagréable mademoiselle.
– On dit madame ! vous n’êtes pas à jour vous ! je lui rends sa monnaie. Vous arrivez avec vos gros sabots et votre élitisme à la con, même pas foutu d’essayer de donner envie aux jeunes de partager votre connaissance et votre culture. Juste bon à piétiner les autres.
– Alors ça ! il éclate en secouant le livre d’une main, vous pouvez être sûre que je ne remettrai pas les pieds ici et que j’en parlerai autour de moi !
– C’est ça ! Proférez bien !
Il a un rire méprisant : « tu as entendu Dominique ? Elle dit proférez bien… proférez bien… non mais n’importe quoi ! » Il prends sa femme qui s’en branle total sur Instagram par le bras et ils s’éloignent, tandis qu’il continue de rigoler à tel point que ça me chauffe le haut du cuir chevelu en trépignant « proférez bien proférez bien » et il se tord de rire en jetant des coups d’œil vers moi par dessus son épaule.

Coco : OOHHH T’es partie ?
Soizic : Je ferme on va boire un coup ? Je me sens pas bien
Coco : Mais pourquoi ?
Soizic : je suis une inculte et une imbécile, je sers à rien.
Coco : j’ai rien compris à ton délire, allons boire une bière
Soizic : Johnny est mort, vive Johnny.
Coco : Et les baleines trépassent, vive les baleines.

© Carnets de Soizic – 2017

un commentaire

  1. Une vrai métaphore analogique soljenisike

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :