Orgie de football

 

Le football est un sport qui consiste à lâcher quelques milliardaires forcenés dans un espace vert entouré de gradins, et à les regarder courir après une balle. Les milliardaires sont répartis en deux équipes et se distinguent par la différence de teinte de leur T-shirt. Il s’agit pour eux de diriger le ballon, de l’envoyer dans un filet sans utiliser les mains. Quand un milliardaire tombe par terre il se tortille sur le sol en faisant des grimaces convaincantes et ça ressemble à une danse de la sorcière. Comme ceci (pour ceux qui n’ont pas compris, vous pouvez cliquer sur « comme ceci »)
Le public composé de toutes les classes sociales confondues (surtout des pauvres) montre qu’il est absorbé par le jeu en hurlant le plus fort possible et en se renversant de la bière sur le T-Shirt, ce qui encourage les milliardaires à pousser la balle avec leurs pieds.
Le public hurle et se renverse de la bière sur le T-shirt même lorsque les joueurs ne sont pas vraiment là parce que le match est diffusé à la télé ou dans un bar. J’en ai déduit que le football est un numéro d’hypnose qui ne fonctionne pas sur moi.

À l’école on fait pratiquer le sport aux enfants. J’ai moi même joué au football dans le cadre des obligations scolaires. On nous faisait porter des maillots fluo et trop grands pour distinguer les équipes. Je me souviens que l’odeur des maillots était à mi-chemin entre la pelouse en état de décomposition, la sueur, le moisi. Quand je l’enfilais je retenais ma respiration.
Nous courions tous après la balle en la poussant du pied donc, il y avait des enfants qui poussaient mieux les autres.
Le sport à l’école est un exercice d’apprentissage de la discrimination.
Les enfants « bons en sport » sont entraînés par le professeur tandis que les « mauvais en sport » comptent les pissenlits sur la pelouse et attendent qu’un « bon en sport » s’explose les genoux sur un caillou pour pouvoir le remplacer.
En tant que « mauvaise en sport » je peux vous dire que nous préférions largement compter les pissenlits. La perspective de devoir jouer parce que Christopher s’est cassé la gueule me tordait les boyaux.

Le professeur choisissait parmi les « bons en sport » deux chefs d’équipes. Ils étaient chargés de la composition de celles-ci et devaient appeler chacun à leur tour un élève parmi le petit tas de viande assis sur la pelouse que constituait la classe.
Je voyais mes camarades courir les uns après les autres et enfiler le maillot fluo, autour de moi ça se vidait. Les « un peu mauvais en sport » étaient nommés dans les derniers et décollaient leurs culs de la pelouse pour mettre le maillot avec un soupir de soulagement.
Et moi Je suais d’angoisse en sachant très bien que j’allais me retrouver seule sans équipe et celui qui n’avait pas le choix devrait m’intégrer en disant « oh noooonnnn ! ».
Encore aujourd’hui je souhaite que les chefs d’équipe de l’époque se fassent une rupture des ligaments croisés en tombant d’une chaise au bureau.
Mais ce n’est pas le propos.
Je me souviens d’avoir couru en suivant mon équipe pour faire bonne figure, c’était très long et très humiliant parce que nous étions jugés par les autres et par l’enseignant qui lui même avait été par le passé un enfant « bon en sport ». Comme je ratais les balles on ne me les envoyait plus. Je me retrouvais systématiquement sur le passage d’un camarade sportif qui me criait dessus pour que je bouge de là, et je restais tétanisée sur le terrain. Le prof me hurlait parfois des trucs comme : « Cours Mary Ingalls » en référence à la fillette aveugle dans la petite maison dans la prairie.
Amen.

© Carnets de Soizic – 2018

3 Commentaires

  1. Bah moi je suis fan de Mary Ingalls et je ne me lasse pas de regarder les rediff de « La petite maison dans la prairie » !
    Par contre j’en « Neymar » de ces pros de la cascade à la Bebel, et encore, la comparaison est bien trop valorisante… Lui au moins avait la classe et l’élégance du geste…
    Au vu du nombre de chutes toutes plus spectaculaires les unes que les autres, on en vient à se demander qui a le plus besoin de se faire soigner les yeux…

    Moi je t’aurais prise dans mon équipe 😉

    Bravo ma belle pour cet article… toujours un délice de te lire…

    Bizzzz

    J'aime

    1. Oh bah merci pour ce super commentaire ! Je suis contente que tu kiffes le foot aussi!

      J'aime

  2. A mourir de rire cette fois pour de bon .Belle analyse des cours de sport à l’école !!! très jolie façon de décrire un match et bravo pour la vidéo de la Danse de la sorcière , c’est exactement ça !!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :